Comment le bon équilibre des bactéries dans l’organisme favorise t’il la beauté de votre peau ?

Der richtige Bakterien-Mix verhilft zu schöner Haut – so förderst du ihn

Vous avez peut-être déjà entendu dire que l'intestin contient de nombreuses bactéries qui peuvent grandement influencer votre bien-être et votre santé générale. Mais saviez-vous que nous avons également une multitude de bactéries sur la peau, que l'on appelle le microbiome cutané ? Dans de nombreuses maladies de la peau, l'équilibre de ces bactéries est rompu. Nous allons donc voir dans cet article comment régénérer efficacement un microbiome cutané "déséquilibré" - pour une peau belle et saine.

Le microbiome de la peau

Le microbiome intestinal a déjà fait l'objet de nombreuses recherches et publications. En revanche, les connaissances sur l'importance du microbiome cutané sont malheureusement encore rares. Fait intéressant : on trouve jusqu'à un million de bactéries sur un centimètre carré de notre surface corporelle. Avec plus d'un millier de bactéries différentes, l'écosystème de la peau offre une diversité incroyable sur une surface très réduite.

La diversité est la clé

Si l'on devait décrire un microbiome cutané sain et préservé en un seul mot, ce serait "diversité". Une flore cutanée composée de nombreux micro-organismes différents va pouvoir accomplir toutes les fonctions nécessaires à la protection de la surface extérieure de la peau.

Protection contre les inflammations et le vieillissement de la peau.

Si le microbiome est diversifié et donc "équilibré", il va maintenir la peau en bonne santé, préserver à long terme le manteau acide protecteur, renforcer la barrière cutanée et minimiser la perte d'hydratation. Il va également prévenir des maladies ou imperfections de la peau, comme la dermatite atopique, l'acné ou le psoriasis. Les micro-organismes présents sur la peau sont en outre des alliés pour le système immunitaire et réduisent ainsi le risque d’allergies et d'inflammations.

Comment équilibrer le microbiome de votre peau ?

  • Modifiez et optimisez vos habitudes de douche. Lavez-vous à l'eau claire et réduisez autant que possible le temps sous la douche.
  • Utilisez des produits de soin (gel douche, shampoing, crèmes, etc.) sans conservateurs. Ces conservateurs peuvent avoir un effet néfaste sur le microbiome cutané, car ils limitent également la croissance des bactéries cutanées saines et favorisent la prolifération des champignons et des mauvaises bactéries.
  • Utilisez des cosmétiques naturels à base d'huiles, car elles ne contiennent pas de conservateurs. Comme ils sont très riches, il est préférable de les appliquer le soir et de laisser aux huiles le temps de bien pénétrer.
  • Utilisez des cosmétiques probiotiques pour soutenir le microbiome de votre peau. Les probiotiques sont encore assez récents dans la gamme des cosmétiques. Ils fonctionnent soit avec des composants bactériens, soit avec des micro-organismes morts, ou encore avec des bactéries vivantes (à favoriser).

L’importance de nourrir correctement votre microbiome intestinal

Une alimentation à base de plantes, anti-inflammatoire et riche en pro et pré-biotiques est bonne pour le microbiome cutané. Cela va permettre de nourrir les bonnes bactéries intestinales, en stimulant leur nombre, activité et croissance et va favoriser l'absorption des nutriments dans les cellules via l'intestin.

Nos recommandations :

  • Mangez au moins 30 g de fibres par jour.
  • Consommez des aliments pré-biotiques : artichauts, poireaux, oignons, topinambours, asperges ou encore endives et fibres d'acacia par exemple.
  • Faites cuire les pommes de terre, les pâtes, le riz et les légumineuses la veille. Ils formeront ainsi de l'amidon résistant, ce qui est bon pour les bonnes bactéries intestinales.
  • Mangez un peu chaque jour des aliments fermentés comme le kimchi, la choucroute ou le kéfir, le kombucha... Ils sont de véritables boosters pour votre microbiome.
  • Veillez à consommer au moins 30 fruits, légumes et légumineuses différents par semaine.
  • Cuisinez à l'huile d'olive et utilisez de l'huile de lin, de l'huile de chanvre ou encore de l'huile de noix pour les salades.
  • Réduisez votre consommation de sucre, de produits à base de farine blanche et d'aliments contenant des conservateurs (produits industriels).

Lien vers vos cures de probiotiques