Jeûner - le moyen de détoxifier son organisme de l'intérieur

Fasten – die Zellreinigung von innen

Le jeûne est culturellement très répandu dans le monde et remonte même jusqu’à l'Égypte ancienne. Il est l’une des plus anciennes approches d’auto-guérison.

Actuellement en vogue, faire le jeûne ne plaît pas ou ne convient pas à tout le monde. Mais nombreux.ses sont celles et ceux qui ont essayé et qui ont pu observer des bénéfices surprenants sur leur corps. Comment ? Pourquoi ? Retrouvez toutes les informations à ce sujet dans cet article, ainsi que notre guide du jeûne intermittent en toute fin.

Tout d’abord, qu'est-ce que le jeûne ?

Le jeûne consiste à renoncer totalement ou partiellement à une alimentation solide pendant une période déterminée, idéalement sous contrôle médical (médecin, nutritionniste…). Il s'agit d'une régénération du corps et de l'esprit par une renonciation consciente à la consommation excessive d'aliments en vue d'une alimentation et d'un style de vie plus respectueux de la santé. Il va permettre au système digestif de se reposer et aux autres organes de se purger à travers l’élimination des toxines et des mauvaises graisses.


L'une des méthodes de jeûne les plus connues est le jeûne thérapeutique classique. Il ressemble à un régime alimentaire sans calories : outre les boissons comme l'eau et le thé (non sucré évidemment), seule la consommation de bouillon de légumes et d’un verre de jus de fruit est autorisée. Après la période de jeûne, il est important d'augmenter très lentement l'apport énergétique et de continuer à veiller à une alimentation saine. Souvent, on enchaîne d’ailleurs directement avec le jeûne partiel. Cette phase va permettre de revenir petit à petit à une alimentation normale.


Le jeûne intermittent est en quelque sorte le petit frère du jeûne thérapeutique. Il s'agit principalement de choisir le moment où l'on souhaite manger. Dans la méthode 16:8, on ne mange pas pendant 16 heures (généralement pendant la nuit), en sautant le petit-déjeuner ou le dîner. Dans la méthode 5:2, on mange normalement pendant 5 jours et presque rien pendant deux jours. L'alimentation doit être complète et équilibrée. Pendant le jeûne intermittent, il faut boire au moins 2 litres par jours (eau, thé non sucré, deux à trois tasses de café noir au maximum). Le jeûne intermittent est idéal pour les débutants et s'intègre facilement dans la vie quotidienne.


Jeûner pour sa santé & la beauté de l'intérieur vers l'extérieur


Avez-vous déjà entendu parler du terme autophagie ? Ce terme est composé des deux mots : auto (= soi-même) et phagia (= manger) et signifie « se nourrir soi-même ». Cela peut paraître étrange, mais en fait, ce processus d'élimination des toxines par l'organisme est un véritable booster pour la régénération cellulaire. Celle-ci va freiner le processus de vieillissement - c’est donc la meilleure source de jeunesse intérieure que nous puissions offrir à notre corps. Comme l’organisme ne reçoit plus de nourriture solide, il commence à puiser dans ses réserves. L'autophagie commence après environ 12 heures sans prise alimentaire et maintient l’équilibre : les cellules qui ont déjà été endommagées sont renouvelées ou détruites par le corps.


Les bienfaits du jeûne :


- Detoxification du corps et de l'esprit
- Peau plus belle, teint rosé et éclatant
- Corps plus ferme
- Diminution de la cellulite
- Perte de poids
- Mieux-être général
- Ralentissement du processus de vieillissement
- Réduction du stress et de la charge mentale
- Meilleure perception de soi
- Système immunitaire renforcé
- Diminution des inflammations

Et les effets à long terme sont entre autres la réduction du risque de cancer, de la démence, des maladies cardiovasculaires ou du diabète.


Le jeûne pour les débutants


Si vous n’avez encore jamais jeûné, nous vous recommandons le jeûne par intermittence 16:8. Il est plutôt simple à planifier et offre une certaine flexibilité, car il s'intègre très facilement dans la vie quotidienne.


Conseils et astuces - votre guide du jeûne intermittent sous forme de check-list simplifiée :

  • Commencez votre changement d'alimentation lentement et de manière sereine. Si vous avez du mal à vous restreindre de manger pendant une période de temps plus longue, si votre estomac gargouille et/ou si vous avez du mal à vous endormir, augmentez le nombre d'heures sans manger progressivement, mais continuellement.

  • Écoutez votre instinct nutritionnel et trouvez votre propre routine. Vous ne voulez pas renoncer au petit-déjeuner ? Mangez le matin et commencez à jeûner l'après-midi.

  • Concentrez-vous sur ce qui vous fait du bien. Donnez à votre corps suffisamment de temps pour accepter le changement.

  • Essayez d’être le moins stressé.e possible.

  • Adoptez une alimentation saine et équilibrée pendant les 8 heures et buvez au moins 2 litres d'eau.

  • Évitez de jeûner pendant vos règles.

Surtout : écoutez votre corps ! Si vous ne vous sentez pas bien pendant le jeûne, si vous avez des maux de tête ou si vous êtes irritée, n'en faites pas trop. Chaque personne réagit différemment à la privation de nourriture. Prenez soin de vous et laissez-vous aller les jours où vous jeûnez.

Note importante : Le jeûne est une expérience individuelle et doit être adapté à ses propres besoins. Il faut noter que le jeûne n'est pas recommandé à tout le monde. Les femmes enceintes et allaitantes, les personnes âgées, les adolescent.e.s et les enfants ainsi que les personnes souffrant de graves maladies (cardiaques, cancers, problèmes biliaires, etc.) ne doivent pas jeûner. Il est conseillé à toutes les personnes souffrant de troubles du métabolisme ou de maladies chroniques de consulter un médecin avant de jeûner, quel que soit le type de jeûne. Il en va de même en cas d'hypotension ou de poids insuffisant.