Les bonnes habitudes alimentaires pour bien commencer l’année

Starte mit den richtigen Ernährungs-Vorsätzen

Quoi de mieux que le changement d’année pour prendre un nouveau départ en suivant ses bonnes résolutions et en adoptant de nouvelles habitudes?

Peut-être souhaitez-vous être plus respectueux.se de la planète, avoir une vie moins stressante et dormir davantage, ou encore prendre soin de votre corps et de votre peau grâce notamment à une alimentation plus saine? C’est autour de ce dernier point que nous allons nous concentrer…

À travers une sélection de 12 mythes, vous allez découvrir quelles sont les bonnes habitudes alimentaires à mettre en place afin d’avoir une alimentation plus équilibrée et plus saine. Alors, mythe ou réalité ?

Le thé vert est bon pour la santé et aurait des propriétés anti-cancer.

Vrai ! C’est l’épigallocatéchine gallate (EGCG) contenu dans le thé vert qui le rend si bon pour notre santé. Ce thé est la variété ayant subi le moins de transformation, ce qui fait de lui un puissant antioxydant. Selon certaines études, boire du thé vert quotidiennement diminuerait les risques de cancer. Le thé vert, aux effets anti-inflammatoires, semblerait pouvoir freiner la croissance des cellules tumorales et bloquer les radicaux libres nocifs dans notre corps. D’autres études sont en cours…

Manger le soir fait grossir.

Faux. Ne plus manger après 19 heures pour rester en forme et ne pas prendre de poids? Cela semble divin, mais c’est un mythe ! Les études scientifiques ne l’ont pas encore prouvé. La DGE (Société allemande de nutrition) part du principe que c’est la quantité de calories absorbées au cours d’une journée qui détermine le poids. Le corps n’ayant pas besoin d’énergie supplémentaire pendant la nuit, il faut toutefois dîner raisonnablement, sans exagérer. Et n’oubliez pas que le plus important, c’est d’écouter votre corps !

Les aliments acides attaquent l’émail des dents.

Vrai ! L’acide attaque la surface dure de l’émail et détache le calcium et le phosphore des dents, ce qui va progressivement les fragiliser. Certains fruits, notamment consommés en grande quantité, contiennent parfois trop d’acidité pour les dents et leur jus ne fait pas exception à la règle (tel que le jus d’orange). Mais il n’y a pas que les fruits et les jus de fruits. Le vinaigre, le champagne, le vin, les sodas et les boissons énergétiques peuvent aussi attaquer l’émail des dents. Comment lutter contre l’acidité ? Vous pouvez boire votre jus avec une paille pour éviter le contact direct avec vos dents. Nous vous conseillons également de combiner les aliments acides avec ceux riches en calcium – l’acidité est ainsi neutralisée. Par exemple, mangez des fruits avec un yaourt et buvez du jus d’orange avec du calcium. Ainsi, les dents restent plus fortes et saines.

L’homme n’a pas besoin de manger de viande.

Vrai ! Il n’est pas indispensable de manger de la viande pour être en bonne santé. Avec l’offre alimentaire existante aujourd’hui, il est tout à fait possible d’avoir un régime sans viande, à condition de rester équilibré – comme n’importe quel régime. En effet, les nutriments apportés par la viande, dont les protéines, peuvent aussi se retrouver dans la plupart des autres aliments (poisson, produits laitiers, légumes, céréales, légumineuses, etc.). Pour les personnes végétaliennes, iI est conseillé de prendre de la vitamine B12 en compléments, car elle est peu présente dans les aliments végétaux.

C’est le citron qui contient le plus de vitamine C.

Faux. Les citrons font en effet partie des aliments riches en vitamine C : pour 100 grammes, ils contiennent environ 53 milligrammes d’acide ascorbique. Mais le brocoli (115 mg pour 100 g) et le kiwi (71 mg pour 100 g) présentent – comme de nombreux autres fruits et légumes – une teneur en vitamine C nettement plus élevée.

Les personnes végétariennes et végétaliennes sont toujours minces.

Faux. Les régimes végétarien et végétalien ne sont pas la recette miracle pour perdre ses kilos superflus. Même parmi ces personnes, il y en a qui luttent contre les kilos. Le meilleur exemple : certes elles ne mangent pas de viande, mais rien ne leur interdit les sucreries, au contraire.

Le miel est bien plus sain que le sucre.

Faux. Le miel est composé d’environ 20 % d’eau et le reste est du sucre. Contenant peu de substances nutritives, on ne peut donc pas vraiment affirmer que le miel soit meilleur que le sucre. Si vous cherchez par exemple une alternative délicieuse et saine pour sucrer vos crêpes, nous vous recommandons le sirop de yacon. Ce dernier contient de nombreuses chaînes de glucides complexes (appelées fructooligosaccharides) qui ne peuvent pas être assimilées par notre corps (précisément l’intestin grêle). Seules les bonnes bactéries intestinales du gros intestin en profitent et cela est positif pour le bien-être intestinal.

Les crudités sont plus saines que les légumes cuits.

Faux. La cuisson entraîne la perte de précieux minéraux et de vitamines hydrosolubles. La vitamine C est particulièrement touchée. C’est pourquoi la règle suivante s’applique : moins vous utilisez d’eau lors de la préparation, plus la température est basse et le temps de cuisson court, et donc moins les vitamines et les minéraux seront détruits. Toutefois, certaines substances, comme le bêta-carotène de la carotte par exemple, ne sont rendues assimilables par notre corps qu’après la cuisson. Pour un apport optimal en nutriments, nous vous conseillons donc de combiner les crudités et les légumes cuits.

Les légumes frais sont meilleurs que les légumes surgelés.

Faux. Pensiez-vous jusqu’à présent que les légumes frais contiennent beaucoup plus de vitamines que les légumes surgelés? Des scientifiques de Hambourg en Allemagne ont comparé la teneur en vitamine C de légumes frais, surgelés et conservés en bocaux et/ou en boîtes. Ils ont découvert que les légumes surgelés contiennent plus de vitamine C que les légumes frais, achetés chez le marchand de légumes. En effet, la congélation rapide permet de conserver immédiatement les vitamines. En revanche, pendant le transport (achetez local autant que possible) et avec les jours qui passent, les légumes frais perdent beaucoup de leur teneur en vitamine C.

Les carottes sont bonnes pour les yeux.

C’est vrai ! Les carottes contiennent beaucoup de bêta-carotène, qui protège la cornée et permet de voir dans l’obscurité. Toutefois, il existe d’autres légumes qui protègent encore bien mieux les yeux. Le chou vert et le brocoli sont particulièrement bons pour les yeux : les pigments jaunes qu’ils contiennent (la lutéine et la zéaxanthine), peuvent aider à prévenir la dégénérescence maculaire liée à l’âge (DMLA), qui rend de nombreuses personnes aveugles avec l’âge. Les épinards font également partie des légumes riches en lutéine. Entre 100 et 150 grammes de chou vert, d’épinards ou de brocoli contiennent jusqu’à 10 milligrammes de lutéine. À titre de comparaison, pour obtenir le même résultat avec des carottes, il faudrait en manger plus d’un kilo par jour.

Le gingembre aide à réduire les douleurs musculaires.

C’est vrai ! Lors d’une étude réalisée par l’université de Géorgie aux États-Unis, il a été constaté que la prise quotidienne de gingembre aide à réduire de 25 % les douleurs musculaires post-exercice. Pendant onze jours, un groupe de volontaires a pris des capsules contenant chacune 2 grammes de gingembre. En revanche, l’autre groupe avait des capsules sans gingembre. Le test a été analysé pendant un entraînement intensif des bras. Pour cela, ils ont mesuré les taux sanguins et d’autres marqueurs biochimiques de la douleur. Résultat : le gingembre aiderait à réduire les courbatures.
Ps. Le fait que la racine soit consommée crue ou cuite ne fait aucune différence.

Les pommes de terre cuites et refroidies contiennent moins de calories que les pommes de terre fraîchement cuites.

C’est vrai ! Les féculents, que ce soit les pommes de terre, les pâtes ou le riz, riches en glucides contiennent beaucoup d’amidon. Lorsqu’on les fait cuire et qu’on les laisse refroidir pendant au moins 12 heures, une partie de l’amidon se transforme en amidon résistant. Et cela peu importe si l’aliment est réchauffé ou non par la suite. C’est pendant le processus de refroidissement que les molécules d’amidon se modifient.Les enzymes digestives dans l’intestin grêle ne décomposent pas – ou seulement de manière limitée – l’amidon résistant. Notre corps ne l’utilise donc pas directement pour produire de l’énergie. Cela signifie qu’à son arrivée dans le gros intestin, il sera utilisé comme nourriture par les bactéries intestinales, tels que les fibres alimentaires et les prébiotiques ou encore le sirop de yacon. Elles produisent ainsi différents acides gras qui peuvent avoir un effet positif sur la santé intestinale. Cela favorise la digestion, rassasie plus longtemps et fait monter le taux de glycémie plus lentement.

SARAH KÖBELE-STRAUSS

Diététicienne et experte en nutrition et en santé intestinale. Depuis plus de 15 ans, elle accompagne des personnes dans le monde entier pour un plus grand bien-être et une meilleure qualité de vie. Avec Bioma Balance, elle a développé un programme de nutrition holistique en ligne. Dans le but de redonner à encore plus de personnes leurs performances et leur poids de forme. Sarah est diététicienne et nutritionniste certifiée en Suisse.
Site internet : www.bioma-balance.com
IG : bioma_balance