Comment apaiser sa charge mentale ?

Wie kannst du deine mentale Belastung lindern?

Organiser, planifier, gérer, penser… Notre cerveau est constamment sollicité dans notre quotidien et nous pouvons vite nous sentir dépassé par la charge mentale. Lorsque les fonctions cognitives du cerveau sont altérées, il peut devenir plus difficile de se concentrer, de se focaliser sur les tâches à accomplir et de retenir efficacement les informations que l’on reçoit.

Combien de fois par jour vous arrive-t-il de penser à une chose alors que vous êtes en train d’en faire une autre? Pour ne pas se laisser submerger, il est important de revoir ses priorités, d’être organisé.e mais surtout, de prendre soin de soi et d’apprendre à lâcher prise.

Les 6 étapes clés pour une vie plus sereine et plus saine :

1. La prise de conscience

Il est parfois difficile de prendre conscience de notre charge mentale. Bien souvent, nous sommes dans le déni et notre entourage s’en rend compte avant nous. Pourtant, les premiers signes ne trompent pas : perte en efficacité, manque de créativité, changement d’humeur, oubli, perte d’énergie, etc. Ce qui peut conduire jusqu’au burn out.Cette première étape de prise de conscience est primordiale pour prévenir la (sur)charge mentale. Nous vous conseillons de vous poser régulièrement cette question : ces derniers jours, suis-je plus souvent dans le stress ou dans le plaisir?

Avez-vous déjà entendu parlé de la « did list »? Contrairement à une « to do list » que l’on prépare en amont (la veille ou le matin), la « did list » est la liste de tout ce qui a été fait dans la journée (le soir). Prenez donc chaque jour 5 minutes pour lister sur une feuille ou dans un carnet toutes les choses que vous avez faites dans la journée. Ensuite, lisez-les à voix haute ! Rien de plus valorisant que de voir tout le travail accompli.

2. L’organisation

Il est important d’être bien organisé.e pour ne pas se laisser dépasser. Mais attention à ne pas trop vouloir en faire non plus ! Il faut se poser des limites saines et apprendre également à déléguer quand c’est possible. Privilégiez une « to do list » minimaliste plutôt qu’une « to do list » sans fin, qui vous fera culpabiliser à la fin de la journée. Mieux vaut être concis.e avec une liste courte, claire et des objectifs réalistes et accessibles. Pour cela, retenez ces 2 mots : prioriser et hiérarchiser.

3. La communication

La communication est la clé ! Impossible de trouver un bon équilibre sans extérioriser. Les bénéfices qui en découlent sont nombreux… Moins de stress et d’anxiété, valorisation de son travail, construction de l’estime de soi, etc. Il faut donc exprimer ses désirs, ses ressentis et ses émotions plutôt que de se murer dans l’isolement et le silence, de cogiter, d’encaisser et de tout garder pour soi.

Il faut également comprendre l’importance du « non », et lui enlever sa connotation négative. Par peur de décevoir, par peur du conflit et par sentiment de culpabilité, nous n’osons pas toujours dire « non ». Et contrairement aux idées reçues, le « non » permet d’affirmer son désir. Il permet aussi d’exprimer son honnêteté et même de dénouer ou d’éviter certaines situations compliquées.4. Le temps pour soiRalentir ? Mais quelle idée ! Et pourtant, intégrer plus de lenteur dans son quotidien, c’est avant tout s’offrir plus de temps pour se recentrer et se ressourcer. Le temps est précieux. Alors utilisez-le pour faire ce qui vous passionne : comme dessiner, lire un livre, faire un soin du visage, cuisiner ou encore vous balader dans la nature. Lors d’une petite pause au travail par exemple, vous pouvez faire quelques étirements ou des exercices de respiration, boire de l’eau ou prendre l’air frais quelques minutes pour vous éclaircir les idées. Ces petits moments privilégiés que l’on s’accordent permettent de ne pas laisser la charge mentale s’accumuler, et de même la diminuer.

Ses dernières années, le concept de « slow life » est de plus en plus présent. Il invite à prendre soin de soi, s’ouvrir aux autres, partager de beaux moments avec ses proches pour un plein d’amour, plus de bien-être et de bienveillance.

5. Le lâcher prise

Si votre esprit est constamment sollicité et que vous vous sentez submergé.e, vous avez définitivement besoin de prendre une grande inspiration et de lâcher prise. Comment faire ? Tout d’abord, apprenez à déléguer et à faire confiance. Acceptez ainsi que les choses soient faites différemment que comme vous l’aviez imaginé et revoyez parfois votre niveau d’exigence. Soyez ouvert.e d’esprit, portez un regard différent sur ce qui vous entoure et surtout, positivez !

Notre conseil : Levez-vous le matin quelques minutes plus tôt et prenez du temps pour vous. Vous pouvez méditer, faire du yoga ou encore pratiquer l’auto-massage. Par exemple, massez le creux sous votre clavicule et/ou le dessous de vos yeux, en partant du nez jusqu’aux sourcils.

6. La nutrition

Saviez-vous que le cerveau a besoin de nutriments spécifiques pour fonctionner de manière optimale? Une bonne alimentation influence non seulement votre bien-être, mais aussi vos performances mentales. La nutrition joue donc un rôle important dans le maintien et dans l’amélioration des fonctions cérébrales. Certains aliments permettent d’assurer un apport optimal en nutriments. Ils interviennent dans le fonctionnement du cerveau afin d’assurer sa bonne performance tout au long de la journée.Apportez à votre corps et à votre esprit les bons minéraux et vitamines pour soutenir votre mémoire, votre concentration et vos performances cognitives avec notre complément alimentaire Brainpower Mind•seed.

Rendez-vous sur notre compte Instagram pour des conseils beauté & bien-être, des DIY, des délicieuses recettes healthy & vegan et des jolies surprises !